text.skipToContent text.skipToNavigation

DE LA PUBLICITÉ CORPORATE AU TATOUAGE HANDPOKE

Simplement armée d’une baguette et d’une aiguille, Sarah Lu est l’une des spécialistes du tatouage handpoke les plus demandées du Royaume-Uni. Mais sa relation au tatouage n’a pas toujours été facile.

Sarah Lu a toujours eu un don pour le dessin, mais s'est d'abord tournée vers une carrière plus traditionnelle. C’est ainsi qu’elle s’est retrouvée à travailler dans la publicité.

Après 15 ans passés dans ce domaine, parce qu’elle sentait toujours cette envie de laisser parler sa créativité, elle a décidé de tout plaquer et de partir apprendre l’art du tatouage handpoke traditionnel à travers le monde. Si elle a rapidement assimilé la technique sur des motifs simples, très vite l’envie de créer des pièces plus grandes s’est faite sentir. "Je travaille mieux quand je dois surmonter des obstacles. Ça me fait travailler 100 fois plus dur."

Pour se prouver qu’elle était capable de faire des pièces beaucoup plus grandes, elle s’est lancée dans la réalisation d’un corbeau aux lignes très complexes. Après 50 heures passées avec son aiguille à la main, épuisée et les muscles endoloris, elle l’a fini. "Je suis littéralement passée de petits tatouages simples à cette immense pièce, et tout mon travail aujourd’hui découle de là."

En ce moment, le tatouage freestyle a le vent en poupe. Mais Sarah Lu ne compte pas s’arrêter là. Cette année, elle va passer une partie de son temps à pratiquer le tatouage dans son studio au Royaume-Uni et le reste du temps, elle va enseigner dans un orphelinat isolé au Viêt Nam. Après un voyage là-bas il y a 10 ans, elle s’était fait la promesse d’y retourner un jour pour aider les enfants qui y vivent.

"Beaucoup de gens ont essayé de me faire changer d'avis, parce qu'il y a des tonnes de raisons pour lesquelles je ne devrais pas le faire - dont ma propre sécurité. Mais je ne suis pas du genre à abandonner."

DÉCOUVREZ PLUS D'HISTOIRES

CONTINUEZ À VOUS REBELLER

 

"Racontez-nous comment vous avez fait face à l’adversité
Des histoires les plus radicales aux plus simples
Nous voulons vous entendre
Partagez vos histoires ci-dessous
Ou utilisez le hashtag #ToughAsYou"