« C’est ici, entre l’odeur du cuir fraîchement découpé et le bruit sourd des machines protégées de l’adversité du temps, que la célèbre botte Dr. Martens est née. »

La gamme Made In England de Dr.Martens est fabriquée dans la seule et unique usine d’Angleterre à Cobb’s Lane qui depuis 1901 fabrique des chaussures pour la famille Griggs. Et c’est entre ces murs discrets que s’est constituée une famille imprégnée par le savoir-faire ancestral des chausseurs.

C’est ici, entre l’odeur du cuir fraichement découpé et le bruit sourd des machines protégées de l’adversité du temps, que la célèbre botte Dr. Martens prend forme. Au départ de son voyage dans l’atelier se trouve un petit tas de cuir tanné, puis viennent des étapes de fabrication plus complexes demandant un grand savoir-faire technique, pour enfin atteindre l’ultime moment où – lacées et brillantes dans leur boîte – elles sont prêtes pour une vie entière à être aimée.

Les peaux soigneusement sélectionnées sont stockées sous forme de petite pile pour un délai maximum d’une semaine dans la réserve. Elles sont ensuite déposées une à une sur la table de coupe. Le coupeur possède l’un des métiers les plus prestigieux de l’usine. Pour chacune de ses peaux, il doit découper les différentes pièces qui constituent la tige de la chaussure à l’aide du couteau à bande le plus adéquat. Grâce à son expertise il choisit le placement qui permettra d’éviter tout gaspillage en s’assurant que les parties de premier choix de la peau soient utilisées. C’est également avec son couteau qu’il marque l’empreinte qui servira de repère pour les futurs emplacements des œillets et des lignes de coutures. C’est pourquoi, afin d’atteindre le niveau de qualité exigé pour les produits « Made in England », le Coupeur doit posséder une grande expérience de son métier, un geste assuré, et avant tout un sens aigu du détail.

Ces pièces sont ensuite apportées au Pareur. Même si les Dr. Martens sont réputées pour leur longévité, certains éléments font l’objet d’un traitement d’une incroyable finesse pendant leur cycle de production. Le pareur est ainsi amené à séparer certaine partie du cuir avec une précision de l’ordre de 0.1mm – par exemple, la languette sera légèrement allégée quand le bout de la chaussure sera maintenue à son poids intégral et la valeur de peau laissée au chevauchement des coutures donnera un bord habilement biseauté.

Vient ensuite l’impression à chaud de la taille, du nom du modèle et la prestigieuse légende « Made in England » sur la languette grâce à une machine utilisant des feuilles d’aluminium chauffées. Dès lors, les pièces à plat sont prêtes pour l’assemblage. La claque, qui correspond au bout de la chaussure, est doublée juste avant une étape complexe qui demande une grande habilité « La Fermeture ». Les quartiers, les pièces de cuir qui entourent le talon, sont réunies à la main avec une couture en zigzag. Ensuite, ce sont le fameux label « AirWair with Bouncing Soles” en forme de boucle et le contrefort du talon qui sont également cousus ensemble. Dans le même temps, l’avant de la chaussure – la languette imprimée et la claque – est constitué. A présent, les deux parties principales ainsi obtenues sont assemblées par une machine appelée « Puritan » qui dépose une triple couture cruciale pour raccorder les quartiers aux côtés de la claque avec un fil extrêmement solide.

Les œillets sont ensuite posés en fonction des marques précédemment indiquées par le Coupeur. Enfin, la coupe et l’assemblage sont complétés par une étape de renfort de l’embout qui vient s’insérer dans la claque pour donner une résistance et une solidité évitant à l’embout de s’affaisser. Maintenant, la tige de la botte est prête pour la dernière étape de montage – le semellage - qui consiste à rattacher la tige à la légendaire semelle à coussin d’air Dr Martens.

La « forme » est une pièce en plastique spécifiquement moulée en forme de pied qui est utilisée pour parachever la confection de la chaussure. Tout d’abord, la semelle est attachée à la forme avec un ruban revêtu de toile – communément appelé un « rib » - qui aide à réunir la partie supérieur à la semelle. Après, la tige vient se mouler sur le talon de « la forme » à l’aide d’une machine prévue à cet effet ; ce qui permet de vérifier par la même occasion que le cuir au-dessus de la cheville est exactement à la même hauteur pour chaque pied.

Dès lors il reste simplement la claque à mouler. Le dessus de cette dernière est chauffé pour l’assouplir et éviter l’altération de son cuir de première qualité. Elle est alors tendue sur la partie restante de « la forme », une colle liquide chaude est injectée directement dans la semelle soudant ainsi le cuir de la claque au rib de la semelle. Puis, afin de garantir la meilleure longévité possible, les côtés de la botte sont immédiatement agrafer au rib. C’est seulement à ce moment-là que le surplus de cuir peut être enlevé.

A cet instant la célèbre surpiqûre jaune n’est pas encore présente sur la botte. Même si la majorité des personnes est habitué à ce signe distinctif externe connu sous le nom de couture Goodyear, les Dr Martens possèdent aussi une couture interne – la couture trépointe- qui renforce une fois encore la solidité de la chaussure.

La couture Goodyear est maintenue dans un bain chaud de cire qui permet de l’assouplir mais surtout de garantir que chaque piqure faite par l’aiguille sur le rebord de la botte restera imperméable. La trépointe Goodyear en PVC – c.à.d. la bande en PVC qui accueille l’emblématique couture jaune – est cousue par un machiniste sur la tige avec une grande dextérité à l’aide du fil jaune et une machine à coudre les trépointes.

La botte est maintenant prête à recevoir la célèbre semelle.

La semelle à coussin d’air Dr. Martens est fabriquée directement sur place en faisant fondre un composant granulé qui est ensuite injecté dans un moule qui reproduit le dessin typique de la semelle « DMS » ainsi que l’icône rectangulaire de résistance qui indique que le matériaux résiste aux huiles, acides, pétrole et produit alcalins. Une fois la semelle refroidie, une bande de feutre est insérée dans le creux de la semelle intérieure, puis un garnissage de confort, tous deux posé à la main. La semelle est ensuite positionnée contre la tige et ces dernières sont maintenues de manière temporaire par chaque extrémité grâce à une furtive soudure à la lame chaude entre la trépointe et la semelle avant la dernière ligne droite.

Un opérateur hautement qualifié place alors la tige et la semelle – qui sont pour l’instant sommairement réunies – contre une lame chauffée à 700 degrés. Cette dernière est insérée entre la semelle et le haut de la trépointe, elle fait fondre le PVC sur la semelle et – si l’opérateur réussi parfaitement son geste – soude les deux parties pour un effet sans couture.

Une fois cela terminé, le côté de la semelle est habillé par le rainurage spécifique de Dr. Martens, là encore il faut une main habile pour approcher le bord de la semelle contre une lame de rasoir tranchante en mouvement. Sa configuration permettant de marquer directement la semelle avec la rainure typique de Doc et ainsi créer l’effet bicolore sur le bord de celle-ci.

Dès lors, « la forme » peut être retirée et les bottes peuvent passer à la finition – lustrage à la main et laçage – avant d’être emballée et mise à disposition pour l’expédition en magasin.

Dr. Martens à l’internationale : politique de production et de qualité

Aujourd’hui, aucune différence existe entre les bottes ou les chaussures produites en Grande Bretagne et celles confectionnées en Asie. Les matériaux et les fournitures sont exactement les mêmes et tous les produits construit en cousu trépointe sont fabriquées avec le même savoir-faire industriel utilisé depuis 52 ans. Lla production en Asie est également strictement contrôlée et administrée par nos équipes.

Néanmoins, si un problème de qualité venait à se présenter ou échapper à notre vigilance, nous nous engageons à remplacer la paire de botte défectueuse par une nouvelle. Notre seule requête étant un retour de cette dernière afin que nous puissions constater et analyser le défaut.

L’usine d’origine en Angleterre produits de petites séries ; des produits et des modèles premium qui sont par conséquent plus élaboré que ceux fabriqué en Asie. Pour autant, certaines bottes et chaussures de la collection « Original » sont encore produites en Angleterre pour les clients qui souhaitent voir leurs chaussures marquées du sigle « Made in England ».

 

 

Region
Se il vous plaît, attendez
Nous mettons à jour vos informations ...
Avant-première
Inscrivez-vous à notre newsletter et profitez en avant-première de toutes nos actualités, ventes exclusives et jeu concours.
Je m'inscris
Se il vous plaît, attendez
Nous mettons à jour vos informations ...
Merci pour votre inscription
Remplissez vite ce formulaire et profitez en avant-première de toutes nos actualités, ventes exclusivés et jeu concours.
Je m'inscris